S'identifier - Contact
 

Culture blog

   Communication
   Stratégie, Evénementiel, Relation Publique, marketing ...

   Fondamentaux de la com.
   Interne, Externe, Evénementiel, 99 francs ...

   GRC et e-commerce
   Cahier des charges, Site Internet, Blog professionnel, ERP ...

   Marketing et Commerce
   MDD, Marché, Etude, Enfant Roi, Recrutement ...

Wallpaper


Logiciel Freeware

   Internet
   Notepad ++, Firefox ...

   Média
   VLC, Windows Movie Maker ...

Bienvenue


 Le salon du RSI à Dauville

 

>  TRANSLATION IN ENGLISH 

La 6ème édition du RSI de Normandie est l’occasion unique pour les PME et les TPE de se renseigner sur les avancées technologiques en communication. En effet, l’environnement du salon est propice à l’écoute et à l’apprentissage, notamment grâce aux stands et aux ateliers.  

         En effet, tous les éléments sont réunis pour que le professionnel profit au mieux de cette journée de rencontre. Tout d’abord, un site de 1220 m2 permet à 33 partenaires de se réunir pour faire découvrir leurs solutions Internet. C’est une très bonne occasion pour eux de se faire connaître et de rencontrer des entreprises, qui sont réceptives aux offres et à l’apprentissage. Du côté des PME et TPE, elles trouvent en un même lieu les explications à leurs problèmes et l’offre correspondante. En effet, les professionnels sont invités à participer à des ateliers en petits nombres sur le principe d’un jeu de questions réponses. Ils peuvent ainsi s’exprimer et poser les questions sur un thème précis. Ces séances sont riches en informations, mais qui peuvent être un peu trop techniques pour les non-initiés. Afin de rendre vivants cet échange, des intervenants, souvent au nombre de 3, parlent de leur propre expérience. Les ateliers sont divisés en 4 spécialités avec chacune 3 conférences : les innovations (Très haut débit, 3G, EDGE), le cycle technique (convergence IP, sécurité réseau, sécurité réseau bis), le cycle dirigeant (productivité, efficacité commerciale, e-marketing). Durant les ateliers, les stands des exposants prennent l’apparence de rendez-vous d’affaire où les meilleurs spécialistes des manitous de la solution Internet rencontrent en privé, pendant un quart d’heure, des professionnels. Mais hors entretien privé, les stands sont ouverts à tout public intéressé. Les exposants ont mis en place des animations, grâce à des PC portables ou des télévisions grand écran, et des panneaux afin d’attirer le plus possible l’œil et par conséquent le client. C’est aussi une bonne façon de montrer ce que l’on sait faire. Les professionnels peuvent aussi emporter les plaquettes et des objets commerciaux pour étudier les solutions à tête reposée.

           Après cette présentation, voyons plus en détail les conférences en elles-même. En effet, notre classe avait choisi les ateliers du cycle dirigeant. Mais tout d’abord, la journée a commencé par un conférence plénière de 105 min pour que les professionnels se préparent aux grandes orientations de ces deux prochaines années. En effet, des chefs d’entreprises ayant tirés profit des solutions technologiques et des SI parlent de leur expérience et de leur avis. Cette conférence avait pour objectif la maîtrise des 7 technologies qui répondent aux enjeux 2005-2006 des entreprises et des administrations. Tout d’abord, il est important de fiabiliser son SI ou système d’information, afin que de données soit toujours à jours et utilisable par tous au moment ou on en a besoin. Celui-ci est composé du ERP, du CRM et du SCM. Et même si ces 3 notions se développe de plus en plus dans les grandes entreprises, les PME semblent hésiter à se lancer dans ce terrain inconnu. Pour remédier à ce problème il ne faudrait pas équiper les entreprises par rapport à une échelle horizontale mais verticale et donc s’attaquer directement aux métiers. Un autre point important est la convergence. En effet , il est indispensable de faire se converger l’information sous plusieurs supports comme la vidéo, le son et la voix en un canal unique. Il est ainsi plus facile de sécuriser le SI et de le mettre au centre de l’entreprise. Cette technologie est accessible autant par sa simplicité que par son coût. De plus, la vocation d’un manager étant de faire travailler des hommes et des femmes ensembles, le SI est idéal pour assurer la cohésion d’une équipe est même les partenaires d’une entreprise grâce aux proccess d’externalisation et de gestion collaborative. Le SI permet aussi de basculer son environnement télécom en full IP (Internet protocole), c’est à dire de n’utiliser que Internet pour tout ce qui concerne communication, transfert de documents… Cela permet d’avoir une mobilité totale et d’accéder aux réseaux internes et externes de l’entreprise quand on veut et où on veut. Cette méthode permet de dématérialiser ses proccess comme celui des achats, de la comptabilité ou des ressources humaines et ainsi réduire ses coûts. Mais ceci n’est possible que si les dirigeant s’implique vraiment dans un réel projet d’entreprise. Il faut absolument placer l’Homme au centre de l’organisation pour que les professionnels s’adaptent le plus vite possible à l’évolution du marché des technologies de la communication et de l’information. Pour cela, la mise en place de forums et l’utilisation du Ipod permettraient de renforcer le lien entre les hommes et les femmes. Toutefois, une formation aux TIC est indispensable. En effet, l’entreprise doit surfer avec le boom du commerce électronique. Internet a conquit un large public grâce au bouche à oreille et à l’apprentissage des foyer grâce aux enfants. On peut constater, par exemple, que le e-tourisme a progressé de 58% depuis 2000.

         Après cette conférence, le premier atelier thématique traitait de l’ERP et du travail collectif. En effet, l’ERP est un progiciel de gestion et un outil de travail collectif. Il permet, lorsqu’il est bien mis en place, de gérer l’entreprise et de réduire les coûts. Ce progiciel était à l’origine utilisé dans le secteur de l’industrie. Pour bien intégrer l’ERP dans une PME, il faut que les différents intervenants communiquent et valident le projet et les fonctions ensemble. Car l’ERP peut être adapté à l’entreprise grâce à des options et des modules, mais c’est la direction, aussi appelée le sponsor, qui est le décideur final. Sachant que les modules les plus répandus sont la comptabilité générale, la comptabilité analytique, la gestion de production, la GRC et la gestion commerciale. De plus, il est créé à partir d’un cahier des charges très strict et les intervenants doivent veiller à ne pas s’écarter des objectifs fixés. Il faut à tout prix éviter le choc culturel, afin de faciliter son intégration, car pour les utilisateurs, il faut réapprendre une façon de travailler, c’est pourquoi l’outil doit être simple à utiliser. L’installation de l’ERP demande, en moyenne 2 mois de préparation et environ 6 mois d’installation. Une fois bien mis en place, l’ERP permet de travailler en proche collaboration avec ses partenaires et la relation avec le client est plus réactive, il évite aussi les ressaisi d’informations et donc les erreurs et il augmente la productivité et la qualité dans la gestion des commandes  et des factures.

         Pour continuer notre apprentissage des Tic, nous allons parler du CRM qui permet de doper la productivité des équipes commerciales grâce à un système informatique performant. Il est important de mettre en place un CRM (Client Relation Managment) mais il ne faut pas perdre de vue qu’il ne s’agit que d’un outil et que la relation clientèle ne se résume pas à ça. Aujourd’hui, l’offre est tellement importante que les entreprises misent sur la fidélisation. Les clients sont sensibles à l’historique des actions et des renseignements qu’ils ont effectués au sein d’une entreprise. C’est pourquoi un logiciel retraçant toutes ces données est important pour avoir le maximum d’information en un temps minimum. De plus, le CRM permet de mieux rentabiliser le temps d’un commercial en rendant les tâches de back offices automatiques, ainsi, le commercial n’a plus à se déplacer pour qualifier un prospect. De plus, on peut encore doper l’efficacité du CRM en couplant un progiciel multi canal avec le service vente. Pour cela, il faut adapter les fonctions du progiciel à la façon de travailler de l’entreprise. Ce qui nécessite une forte implication de la direction et une explication de la stratégie du CRM, c'est-à-dire : mettre le client au cœur de l’entreprise, aux utilisateurs pour que le CRM ne se centralise pas au service technique. Les principales causes d’échec de cette mise en place sont le manque de temps et la non maîtrise de l’évolution de cahier des charges.

         Tous ces nouveaux progiciels permettent de mieux organiser l’entreprise, notamment la GRC, mais l’entreprise ne doit pas oublier de construire sa notoriété et là aussi les TIC sont devenues essentielle. Une entreprise  ne peut pas négliger son site web. Elle doit veiller à ce qu’il soit visible, et donc elle doit améliorer constamment son référencement. Pour cela, elle doit tenir compte de dix conseils pour l’optimiser. Tout d’abord, elle doit avoir un contenu intéressant comme tout support. Elle doit relier son site vers d’autres grâce à des liens externes de qualité et ainsi augmenter son cyber environnement. Elle doit aussi avoir des titres accrocheurs et identifiant facilement le contenu de l’article et une adresse de site annonçant d’entrés sont activité pour que l’internaute identifie tout de suite le site et qu’il est plus de chance de taper l’adresse correctement. Elle peut aussi augmenter son référencement en s’inscrivant dans les grands annuaires et en limitant les frames. Outre la forme et le fond du site, celui-ci doit fonctionner impeccablement grâce à une interconnexion entre les pages, une mise à jour régulière et être toujours disponible. Ces éléments sont essentiels pour rassurer l’internaute du sérieux du site. Et bien sur, le site doit toujours comporter du texte.

Mise à jour

  • 10/06/2009